Les matières employées pour la marqueterie

de l’Atelier

La paille

Naturellement haut brillant, imperméable, et qui a une excellente tenue de la teinte dans le temps, ce qui permet la déclinaison de cette dernière dans une variété de couleur impressionnante. Elle se travail entièrement à la main, l’angle de la pose fait qu’un motif ne se sera jamais vu de la même façon en fonction de l’emplacement et de la lumière. Un motif complexe peut donc se révéler avec un simple jeu de lumière alors qu’il est d’une seule couleur.

Matière marqueterie : la paille

La nacre

C’est une substance produit par certains coquillages :

  • Le Trocas et le nacre de Ceylan  sont majoritairement blanche avec des reflets bleuâtres ou jaunâtres
  • La nacre noire (de Californie ou de Polynésie française) aux reflets verdâtres sur les bords
  • La nacre d’haliotide (abalone) aux motifs varies concentrique et abstrait bleu au vert d’eau, un coquillage de eaux chaude du Japon.
  • La nacre gold fish rose au refflets très ondulés
  • Le burgo ou burgau est une nacre blanche qui est surement la plus utilisée car certaines coquilles peuvent atteindre la taille d’un ballon de foot, un coquillage de Malaisie

C’est un matériau difficile a travailler mais aux reflets varié et incomparable, également plutôt onéreux.

Matière marqueterie : la nacre

Le plaquage

De 6/10eme ou 9/10eme de millimètre il est principalement obtenu par tranchage ou déroulé. Chaque bois ayant un grain, un veinage et un effet diffèrent il se suffit amplement à lui seul pour la composition d’un motif. La grande variété d’essences de centaines espèces et encore plus élargit par les procédés de teintes qui décline certain dans une infinité de tons coloré

Le galucha 

c’est un « cuir » de Sephen (une espèce de raie) ou du requin Canicules, granuleux et naturellement de couleur laiteux mais peut être teinter. Très complexe a travailler car extrêmement abrasif.

L’os

L’os plus blanc que l’ivoire mais plus fibreux, débité en fine plaquette il provient majoritairement du fémur de bœuf, de mouton ou de cheval.

Les métaux

On utilise principalement les métaux non ferreux tel que :

Le cuivre, l’or, le laiton, l’étain, l’argent, mais il possible d’utiliser l’aluminium, sous forme de feuilles de même épaisseur que le placage ils sont coller avec des colles spéciales.

 

Le cuir

Peu utilisé en marqueterie car technique de chantournement complexe, il est toutefois possible de l’intégrer dans une création. Chevre, mouton, vaux mais aussi le cuir de poisson.

La corne

Elle est constituée de trois parties : la gorge, le biscage et la pointe, le biscage est la partie qui nous intéresse car c’est la partie creuse en forme de cône creux qui est chauffé puis fendu et aplani par le biscayeur. Les plaque de corne sont blanches, jaunâtres, marbrées et parfois noire

RETOUR à l'ACCUEIL